CLUB ASTRONOMIQUE M51 - DIVONNE-LES-BAINS PAYS DE GEX (France) www.m51.asso.cc-pays-de-gex.fr
Ibn AL-HAYTHAM (965 - 1040)
Connu en Occident sous le nom d’Alhazen, Ibn Al-Haytham peut être considéré comme l’un des plus grands savants arabes. Il voit le jour en Irak en 965, mais c’est en Egypte, au Caire plus précisément, qu’il passera la plus grande partie de sa vie. Sous le règne du calife Al-Hakim, il entreprend une expédition vers les sources du Nil où il pense que se situe l’origine des crues du Nil. Mais arrivé à la première cataracte, il se rend vite compte que son projet est peu réaliste. Il rentre au Caire et on lui confie un poste mineur dans l’administration. Mais craignant la colère de Al-Hakim à la suite de son échec en Haute-Egypte, il feint la folie. Ce n’est qu’à la disparition du calife qu’il recouvrera soudainement ses esprits... Il peut dès lors se consacrer librement à ses travaux scientifiques. Il est l’auteur d’une centaine d’ouvrages en mathématiques, astronomie et physique. C’est plus particulièrement en optique qu’il innovera. Il étudiera l’oeil et constatera que les rayons lumineux vont droit de l’objet vers l’oeil et non l’inverse. Il a également étudié les phénomènes de réfraction et de diffraction de la lumière. Ses méthodes de travail, basées sur les mathématiques et l’expérimentation font de Al-Haytham un savant particulièrement remarquable. Il a repris nombre de théories de ses prédécesseurs en les améliorant. Ce n’est donc pas un hasard si Al-Haytham est considéré comme un des piliers centraux de la physique arabe.