De son nom complet Abd Al-Rahman Al Soufi, aussi appelé Azophi en Occident, ce savant persan vécut à la cour de l’émir Adud ad-Daula à Ispahan. Non content d’être un brillant astronome, il fut également un excellent traducteur : L’Almageste, rédigé en grec, fut traduit en arabe par ses soins. Mais on ne saurait réduire Al Soufi à un simple traducteur ! Il apporta de nombreuses améliorations au catalogue de Ptolémée, notamment en ce qui concerne les magnitudes apparentes. Il est aussi celui qui a découvert le Grand Nuage de Magellan. Le premier observateur de la galaxie d’Andromède - aussi appelée M31 dans le catalogue de Messier - c’est lui aussi ! Sur un plan un peu plus théorique, il remarqua que le plan de l’écliptique ne coïncidait pas avec l’équateur céleste mais était incliné par rapport à ce dernier. Enfin, Al Soufi innova dans l’emploi de l’astrolabe - cet instrument qui permet surtout aux navigateurs de se repérer grâce aux étoiles et au Soleil. En 964 il publia son « livre des étoiles fixes » qui est un condensé illustré de ses textes les plus pertinents.
AL SOUFI (903 - 986)
CLUB ASTRONOMIQUE M51 - DIVONNE-LES-BAINS PAYS DE GEX (France) www.m51.asso.cc-pays-de-gex.fr