Pour de nombreuses personnes, le nom d’Ångström ne signifie rien d’autre qu’une mesure de longueur correspondant à un dixième de nanomètre. Un nanomètre vaut un milliardième de mètre. Mais derrière ce nom à la prononciation un peu incertaine pour les francophones, il y a d’abord un homme, un savant. Né à Lögdö, le jeune Anders Jonas fera des études à l’université d’Uppsala. Il y obtiendra un doctorat. L’homme ira ensuite se former à l’observatoire de Stockholm mais peu de temps après sera appelé à la direction de l’observatoire d’Uppsala et occupera aussi la chaire de physique de l’Université d’Uppsala. Le physicien Ångström est généralement considéré comme le pionnier de la spectrométrie, à savoir cette science qui permet, en deux mots, de déterminer la composition d’un corps en observant son spectre, c’est-à- dire sa décomposition sur une échelle d'énergie. C’est grâce à cette technique qu’Angström découvrit la présence d’hydrogène dans l’atmosphère du Soleil en 1862. Il a aussi été le premier à étudier le spectre des aurores boréales. Détenteur de plusieurs distinctions, notamment membre de l’Académie royale des sciences et récipiendaire de la médaille Rumford. Ångström s’éteint en 1874. Peut-être n’est-il pas inutile de rappeler, pour ceux qui seraient fâchés avec l’histoire et la géographie que le savant de ce jour était suédois...
CLUB ASTRONOMIQUE M51 - DIVONNE-LES-BAINS PAYS DE GEX (France) www.m51.asso.cc-pays-de-gex.fr
Anders Jonas  ANGSTRÖM (1814 - 1874)