Margaret BURBIDGE (1919 - 2020)
Née Margaret Peachey à Davenport (GB) Margaret Burbidge est une astrophysicienne anglaise naturalisée américaine. Elle étudie l’astronomie au University College de Londres et épouse , en 1948, Geoffrey Burbidge, astrophysicien théoricien. Au cours de sa très longue carrière, Margaret Burbidge occupera d’innombrables postes, des plus modestes aux plus prestigieux.. Modeste quand elle suit son mari aux USA qui va mener des recherches à l’observatoire du Mont Wilson à Pasadena. Les femmes à cette époque n’y sont pas les bienvenues...Mme Burbidge acceptera alors un modeste poste de chercheuse au Caltech de Pasadena. A un autre moment elle sera directrice de l’observatoire royal de Greenwich. Sans oublier ses activités de professeur qu’elles conservera très longtemps. « En 1957, le groupe B2FH publia un résultat célèbre dans l'article  B2FH : tous les éléments sauf les plus légers sont produits par des réactions nucléaires au sein des étoiles. Pour ce résultat, ils reçurent le prix Warner en 1959. Dans ses recherches ultérieures, elle fut l'une des premières à mesurer les masses et les courbes de rotation des galaxies et parmi les pionniers dans l'étude des quasars. » (Wikipedia) A côté de son activité scientifique, M. Burbidge fut également une « activiste » pour faire cesser la discrimination entre les sexes. C’est ainsi qu’elle refusa le prix Annie J. Cannon car il était attribué aux femmes seulement .   « il est grand temps que la discrimination en faveur, ou contre les femmes dans la vie professionnelle soit supprimée. » 
CLUB ASTRONOMIQUE M51 - DIVONNE-LES-BAINS PAYS DE GEX (France) www.clubm51divonne.fr