Georges GOUY (1854 - 1926)
CLUB ASTRONOMIQUE M51 - DIVONNE-LES-BAINS PAYS DE GEX (France) www.m51.asso.cc-pays-de-gex.fr
       Cet homme, né à Vals-les-Bains en Ardèche, n’a jamais reçu de prix Nobel mais il a sa rue dans sa ville natale et le collège porte également son nom. Il est donc possible de rester au pied de l’olympe de la physique sans pour autant démériter, loin s’en faut ! Il étudia au lycée de Tournon et celui de Lyon, puis à la faculté des sciences de Paris. En 1879, il soutient sa thèse portant le joli titre de « Recherches photométriques sur les flammes colorées ». Il devient ensuite professeur à la faculté des sciences  de Lyon en 1893. Doté d’une incroyable force de travail, G Gouÿ était un savant plutôt solitaire - il est d’ailleurs toujours resté célibataire - et n’avait que peu d’élèves autour de lui. Mais ses travaux et ses découvertes, que ce soit dans les domaines de l’optique, de l’électricité ou encore de la thermodynamique ont eu un retentissement indiscutable puisque le grand Einstein, notamment, cite Gouy pour son étude du mouvement  brownien. Une de ses biographies le décrit comme suit : « Si son travail n'a pas été aussi important que celui des grands noms de la physique, il fut néanmoins un élément essentiel et nécessaire au développement de la science de son époque. » G. Gouy avait peu d’amis, mais Pierre et Marie Curie furent de ceux-là ! Homme cultivé et proche de sa famille, G. Gouy sera atteint de paralysie et décèdera dans sa ville natale de Vals- les-Bains. (Texte largement inspiré d’une petite biographie http://medarus.org/Ardeche/07celebr/07celTex/gouy_louis_georges.html)