Lise MEITNER (1878 - 1968)
CLUB ASTRONOMIQUE M51 - DIVONNE-LES-BAINS PAYS DE GEX (France) www.m51.asso.cc-pays-de-gex.fr
Cette future physicienne est née en Autriche, à Vienne, d’une famille juive, à une époque où - même avec des parents plutôt ouverts d’esprit et portés sur le développement intellectuel des huit membres de la fratrie - il était encore difficile pour les filles d’entreprendre des études supérieures. Lise Meitner parviendra néanmoins à se hisser jusqu'à l’Université de Vienne. Elle s’intéressera à la chimie, la physique, les mathématiques et la botanique, mais se consacrera finalement à la physique. Elle obtiendra le grade de docteur  en 1905 avec  mention. Elle commence alors à s’intéresser à la radioactivité. Elle se rend à Berlin et sollicite une autorisation pour suivre les cours de Max Planck, qui bien qu’opposé à la formation des femmes fera une exception pour elle...Cette Autrichienne commence à faire parler d’elle et attire l’attention des scientifiques. C’est le cas de Otto Hahn qui nouera avec elle une amitié de plus de trente ans. Mais les femmes ne sont toujours pas les bienvenues dans les instituts scientifiques ce qui oblige à quelques subterfuges pour la poursuite des recherches, très fructueuses au demeurant entre une physicienne et un chimiste. Elles aboutiront notamment à la découverte de la fission nucléaire due avant tout aux talents de L. Meitner. Ce sera néanmoins O. Hahn qui recevra le Prix Nobel de chimie en 1944  sans que le nom de Meitner soit même mentionné…Pour beaucoup, un raté fâcheux du Comité Nobel. Plusieurs hommages lui seront néanmoins rendus par la suite : un élément du tableau périodique, le No 109, porte le nom de meitnerium.  Le nom de Meitner a également été donné à des cratères sur la Lune et Vénus. Lise Meitner avait quitté l’Allemagne parce que Juive pour se rendre en Suède dont elle acquerra la nationalité. En 1960, elle s’établira en Grande-Bretagne où elle décèdera en 1968.