Cécile DEWITT-MORETTE (1922 - 2017)
CLUB ASTRONOMIQUE M51 - DIVONNE-LES-BAINS PAYS DE GEX (France) www.m51.asso.cc-pays-de-gex.fr
Etonnant parcours, dans la physique, de cette femme qui avait d’abord envisagé la médecine. Dissuadée par sa mère elle bifurque vers la physique, les maths et la chimie à l’université de Caen, puis à la faculté des sciences de Paris. Avant même la fin de ses études, elle collabore avec les Joliot-Curie dans le secteur de la physique théorique. Elle obtient son doctorat en 1947 pour sa thèse sur la production des mésons dans les chocs entre nucléons. En 1951, elle épouse un physicien américain, Bryce DeWitt. Sollicitée de toutes parts, Mme DeWitt refusera la plupart du temps les propositions qui sont faites. En 1951, elle fonde l’Ecole de physique des Houches, en Haute-Savoie. Elle occupera en outre de nombreux postes de professeur principalement aux Etats- Unis. Ses travaux personnels porteront notamment sur « l’intégrale de chemin » créée par Richard Feynman. Avec ses étudiants, elle est à l’origine de nouveaux modèles théoriques dans le secteur de diffusion des ondes, notamment autour des trous noirs. En 1973, avec son mari, elle tente de vérifier la théorie de la relativité d’Einstein, lors d’une éclipse totale de soleil en Mauritanie. Conclusion : Einstein avait vu juste… Cette femme, dont on parle peu dans le grand public (connaît-on même son nom ?) a pourtant reçu les Palmes académiques, la Légion d’honneur, l’ordre national du Mérite, sans compter les divers prix décernés au cours de sa brillante carrière.