Il n’y a probablement pas beaucoup de bacheliers qui ne connaissent pas le nom d’Ohm. Savent-ils cependant que ce nom, devenu commun, appartient en fait à un physicien allemand dont le père était artisan serrurier. Ce père, bien que non diplômé, était un autodidacte qui a donné d’excellentes bases théoriques à son fils. Le jeune Georg passe par le lycée puis l’Université de sa ville natale pour y étudier les mathématiques. Mais son assiduité laisse un peu à désirer : il préfère la danse, le patin et le billard ! Son père l’envoie alors en Suisse. Il y exerce le métier de professeur , d’abord près de Nidau puis à Neuchâtel. Il parfait ses connaissances des mathématiques, puis retourne à Erlangen à l’Université qu’il avait quittée auparavant ! Comme beaucoup d’autres, Ohm ne trouve pas de poste correspondant à ses connaissances et peut-être ses ambitions. « Transbahuté » de collège en collège, il ira de Bamberg à Cologne, puis de Nuremberg à Munich où il décédera en 1854. Ohm est surtout célèbre pour la loi qui porte son nom. Passionné par l’électricité, Ohm  va formuler sa fameuse loi à laquelle tout lycéen a été confronté un jour ou l’autre. U = R.I     I =  U / R      R = U / I U étant la tension en volts R étant la résistance en ohms I étant l’intensité exprimée en ampères Tout cela se trouve dans un ouvrage rédigé par Ohm et intitulé « Die galvanische Kette mathematisch bearbeitet (en français : Le circuit galvanique étudié mathématiquement). Ohm, ce passionné par l’électricité a donné son nom à l’unité de résistance, symbolisé par le signe Ω.
Georg Simon OHM (1789 - 1854)
CLUB ASTRONOMIQUE M51 - DIVONNE-LES-BAINS PAYS DE GEX (France) www.m51.asso.cc-pays-de-gex.fr